Vous est présenté un reportage audio autour de l’information, l’impact de la radio (et des médias en général) sur les citoyens, essayer de discuter avec les gens qui, eux aussi, ont un avis.
Par une belle après-midi de mai, le micro vous est ouvert. Et vous leurs avis vous intéressent ? Les badauds Nantais face à l’information ça donne quoi ? Certains s’en moquent profondément, d’autres, n’imaginent pas un instant faire sans.

La rue vous parle, nous parle, Vox populi disait-on un temps, détourner en Vox populi, vox Dei, mais c’est un autre débat. Ce n’est pas juste donner la parole pour débiter idées farfelues sur idées farfelues, en ayant aucun recul sur les thèmes, comme par exemple interroger les gens sur « ‘la guerre en Irak ». L’idée n’est non pas de refaire le monde dans un coin de rue entre la promenade du chien et l’achat de la baguette de pain, mais essayer de retransposer un brin de discussion, un avis, une réflexion. L’idée de ce concept audio m’est venue en observant la réaction de recul par rapport à l’omniprésence d’une caméra. Face à un simple micro le résultat est au rendez-vous : plus à l’aise, une ambiance de discussion, pas besoin de faire attention à son image.

Première création audio, à vous de juger :

Cet open Mic a été réalisé mercredi 28 mai dans les parcs et ruelles nantaises, merci à René, André, Marc, Karl et les autres.

Troquer la caméra contre le micro risque de se reproduire d’ici peu (à suivre).

première création audio, à vous de juger :

—————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————-

Publicités

Pour cette première édition, le festival  »Rue Des Sens » investit le parc du quartier de Doulon à Nantes pour installer deux scènes, un village associatif et un forum. L’occasion de donner aux musiciens en herbe les clés pour diffuser et promouvoir leur groupe. Le Tout accompagné d’un esprit bio et citoyen, tri sélectif, opération capitaine de soirée, produits régionaux et bières bio, les éco-gestes étaient naturellement pensés. Deux jours de musique pour 3 jours de montage et 2 jours de démontage, et deux ans de préparation. L’association Westeam Prod était soutenue par 60 bénévoles aux bras musclés et à la motivation débordante.

Quelques interviews et vidéo suivent pour essayer de transposer l’ambiance du moment. Quelques groupes de l’affiche se sont prêtés au jeu des questions : Carabine, Ed-Äke, Hey Hey My MY, Hopper et Stuck In The Sound.

—————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————-

Voici la vidéo du festival « Rue des Sens », la totalité des interviews réalisées (Carabine, Ed-Ake, Hey Hey My My, Hopper, Stuck in the Sound), le montage du festival, l’ambiance … bref à vous de voir.

—————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————-

Mais pourquoi Carabine ? Drôle de nom pour un groupe, non ? Deux bordelais au son très original sur une affiche de festival dit de « rock ». Cette originalité est leur signature et en observant l’entrain de nos rockeurs festivaliers, carabine à tout à fait sa place sur la scène de ce festival nantais.

Entretien avec Carabine, Haut les mains !!

—————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————-

Nouvelle interview pour cette journée de festival nantais.

Stuck In The Sound, groupe parisien, José et Emmanuel jouent le jeu des questions réponses musicales autour d’une table avec Hey Hey My My en « scène de fond ».

Le mot groupe leur colle particulièrement bien à la peau, ce qui est frappant en écoutant Emmanuel et José répondre aux questions c’est leur réciprocité, c’est à dire qu’à aucun moment le pronom personnel JE n’est prononcé. Durant les réponses plusieurs coups d’œil de l’un est donné à l’autre, toutes les réponses sont unanimes et non personnelles, du moins l’avis personnel est unanime Chaque musicien a sa propre personnalité, son propre avis, mais quand les questions portaient sur Stuck In The Sound, Emmanuel et José fusionnaient, une complicité de groupe belle à voir.

Pour le reste je vous laisse visionner l’intégralité de l’interview :

—————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————-

Interview de Hopper, groupe parisien, lors du deuxième jour du festival « Rue des Sens ». Entretien entre deux concert à l’abri de la chaleur.

—————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————-

ED-ÄKE ont la (peut être dure mais certainement noble) tâche d’ouvrir la première édition du festival « Rue des Sens », juste après leur sortie de scène, nous nous retrouvons en loge pour quelques questions.

10/05/08

——————————————————————————————————————————————————————————————————————————