Ericsson, Thomson, Alcatel, Jabil, changements de noms, changements de dirigeants, mais toujours les mêmes petites mains qui s’affèrent. A Brest ce bassin d’emplois est de plus en plus bancal, le but de chacun : préserver son emploi.

Cinq femmes, anciennes ouvrières de l’usine brestoise, licenciées ou retraitées, décident de laisser une trace de leurs parcours de femmes et d’ouvrières, un flash-back de 30 ans. Pourquoi ? Comment ? Dans quel but ? Mise en lumière d’un bout de vie et représentation de la lutte des années 60, avec ses mentalités, ses coutumes et ses habitudes. Nos 5 ouvrières partagent la scène avec 5 comédiennes, qui elles prennent une belle leçon de solidarité, d’engagement et d’implication.

Dans le cadre d’une journée organisée par l’association L’Eclectic Léo Lagrange le 13 septembre 2008, nous nous sommes faufilés avec notre micro pour quelques questions :

Mise en scène : Lionel Jaffrès et Alain Maillard.
Interprétation : Martine Allain, Jeannine Jourdain, Yvonne Lagadec, Hélène Feger, Arlette Borgne, Karine Capitaine, Céline Gumuchian, Maela Cariou, Leila El Mahdi, Hélène Clairet.
Lumières : Sabine Hulin
Production : Le Théâtre du Grain et La Caisse à Clous.
Le 15 Novembre 2008 à Milizac (29) au Ar Styvell.
Le 28 Novembre 2008 à Grenoble (38) à la MJC Abbaye.
Le 30 Novembre 2008 à Grenoble (38) au théâtre Premol pour le Festival International de Théâtre Action.
Le 9 Décembre 2008 à Le Relecq Kerhuon (29) à L’Astrolabe.
Le 13 Décembre 2008 à Nantes (44) La Cité des Congrés pour le Festival Tissé Métissé.
Le 14 Décembre 2008 à Guilers (29) à L’Agora.
————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————
Publicités

————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————

Le festival « Ubik », Késako ?

Une rencontre musicale entre des musiciens Nantais et Brestois, l’idée est de bouleverser les habitudes des groupes en les faisant jouer dans leurs salles de concert respectives, autrement dit La Mano de Nantes et La Maison de Quartier Bellevue de Brest.

Un festival imaginé par l’Eclectic de Nantes, en collaboration avec la Maison de Quartier Bellevue de Brest. Aussitôt dit aussitôt fait, le principe est le suivant : choisir quatre groupes, deux Nantais et deux Brestois, les faire jouer ensemble le 26 à Brest et le 27 à Nantes. L’Eclectic Nantaise sélectionne Dr Germaine and the Gilbert’s Disease Band et RCN, du côté de Brest, Mon Automatiqueet Atelier Rap B2 ont investi la scène.

Le décor étant donné, il vous reste bien sur la vidéo ci-dessous pour vous faire une petite idée du déroulement du festoch festif, mais je vais tout de même vous donner deux trois indications supplémentaires, suspense …

Direction Brest, pour découvrir les deux groupes sélectionnés : Atelier Rap B2, collectif de rappeurs exclusivement monté pour l’occasion, pendant plusieurs semaines des jeunes pousses ont gribouillé des textes mélangeant joie, amour et peine. Dans un autre style, Mon Automatique, façonnant de l’electro textuel en duo.

La date Nantaise a donc été annulée repoussée, alors pour les Nantais qui n’ont pas pu découvrir les groupes Brestois, patience.

A Suivre.

——————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————

Dans le cadre du festival « Aux Heures d’Eté », Florian Tatard et Ivan Brault investissent les douves du château pour une soirée « L’Heure à Deux ».

Le 15 juillet dernier se déroulait un nouveau numéro de « L’heure à deux », un accordéoniste et un saxophoniste, Florian Tatard et Ivan Brault ont fait balancer nos anciens, et bécoter les plus innocents. Arrivé dans les douves, vers les 20h30, des petits groupes de badauds se dispersent ici ou là, assis autour de petites tables, ou en cercle à même le sol. Certain en on profité pour se donner rendez-vous après le travail, l’un emmenant le pain, l’autre le saucisson et un troisième le vin. Aucun chauvinisme la dedans. Des indiscrets tombent face à face sur Florian et Ivan, ils s’arrêtent donc pour jeter un œil sur le spectacle insouciant.

Le ton est donné, sérénité, convivialité, curiosité et musicalité.
Dans cette scène de vie, la musique fait partie des protagonistes, nos flâneurs discutent entre eux tout en laissant la place à la sérénité et au calme qui règne au château.

Nos deux musiciens jouent sur un amas de terre formant une île, isolés tout en étant en adéquation avec les curieux. Les enfants font connaissance en quelques minutes, s’échangent les prénoms et s’en vont jouer sur l’herbe ou se cacher derrière les arbres.

Le prochain rendez-vous est prit, toujours au Château mardi 22 juillet, Mars nous fera voyager avec son er-hu, instrument traditionnel chinois.

Les photo apparaitront bientôt en diaporama …

—————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————-

Vous est présenté un reportage audio autour de l’information, l’impact de la radio (et des médias en général) sur les citoyens, essayer de discuter avec les gens qui, eux aussi, ont un avis.
Par une belle après-midi de mai, le micro vous est ouvert. Et vous leurs avis vous intéressent ? Les badauds Nantais face à l’information ça donne quoi ? Certains s’en moquent profondément, d’autres, n’imaginent pas un instant faire sans.

La rue vous parle, nous parle, Vox populi disait-on un temps, détourner en Vox populi, vox Dei, mais c’est un autre débat. Ce n’est pas juste donner la parole pour débiter idées farfelues sur idées farfelues, en ayant aucun recul sur les thèmes, comme par exemple interroger les gens sur « ‘la guerre en Irak ». L’idée n’est non pas de refaire le monde dans un coin de rue entre la promenade du chien et l’achat de la baguette de pain, mais essayer de retransposer un brin de discussion, un avis, une réflexion. L’idée de ce concept audio m’est venue en observant la réaction de recul par rapport à l’omniprésence d’une caméra. Face à un simple micro le résultat est au rendez-vous : plus à l’aise, une ambiance de discussion, pas besoin de faire attention à son image.

Première création audio, à vous de juger :

Cet open Mic a été réalisé mercredi 28 mai dans les parcs et ruelles nantaises, merci à René, André, Marc, Karl et les autres.

Troquer la caméra contre le micro risque de se reproduire d’ici peu (à suivre).

première création audio, à vous de juger :

—————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————-

Pour cette première édition, le festival  »Rue Des Sens » investit le parc du quartier de Doulon à Nantes pour installer deux scènes, un village associatif et un forum. L’occasion de donner aux musiciens en herbe les clés pour diffuser et promouvoir leur groupe. Le Tout accompagné d’un esprit bio et citoyen, tri sélectif, opération capitaine de soirée, produits régionaux et bières bio, les éco-gestes étaient naturellement pensés. Deux jours de musique pour 3 jours de montage et 2 jours de démontage, et deux ans de préparation. L’association Westeam Prod était soutenue par 60 bénévoles aux bras musclés et à la motivation débordante.

Quelques interviews et vidéo suivent pour essayer de transposer l’ambiance du moment. Quelques groupes de l’affiche se sont prêtés au jeu des questions : Carabine, Ed-Äke, Hey Hey My MY, Hopper et Stuck In The Sound.

—————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————-

Voici la vidéo du festival « Rue des Sens », la totalité des interviews réalisées (Carabine, Ed-Ake, Hey Hey My My, Hopper, Stuck in the Sound), le montage du festival, l’ambiance … bref à vous de voir.

—————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————-